5 trucs pour optimiser vos recherches d’appart au Mexique ou au Brésil


Ca y est, le départ approche à grands pas : vous vous expatriez au Brésil ou au Mexique. Vous rêvez déjà de votre futur « chez vous » ? Vous avez bien raison. En le considérant comme tel, vous vous donnerez toutes les chances de faire le bon choix.

Voici 5 éléments à prendre en compte dans votre décision, pour ne pas vous tromper.

1. Renseignez vous sur les quartiers et leurs avantages/inconvénients : un quartier, à Mexico notamment à la Condesa, peut avoir un cachet fou, mais être bruyant (surtout sur les grands axes ou près des bars). D’autres plus tranquilles comme Polanco seront plus chers et auront moins l’esprit « vie de quartier ». A Sao Paulo, idem, certains quartiers comme Moema et Jardins attirent les expatriés pour être « tranquilles ». Itaim Bibi est plus dynamique.

2.  Au Mexique et au Brésil – surtout au Brésil – , rien est acquis.  Il se peut que vous trouviez l’appart de vos rêves, remettiez même une offre. Vous serez impatient(e) d’emménager, vous vous projetterez pour toutes ces années d’expat que vous êtes censé(e)  passer dans le quartier concerné. Seulement il faut savoir qu’au moment de signer le contrat, le propriétaire peut vous dire qu’il ne veut plus vous louer son appartement. Ceci même s’il a signé une promesse de location suite à votre offre. C’est ainsi que j’ai perdu 2 mois et demi dans mes recherches avec un bébé dans les bras ! Même si une agence est mandatée par votre entreprise pour vous aider dans vos démarches, elle ne pourra rien contre un propriétaire malhonnête. 

3. D’ailleurs, ne vous croyez pas « sauvé(e) » parce qu’une agence de location locale vous aide dans vos recherches. Elles ne font pas de miracle comme mentionné ci-dessus. A savoir : pour gagner du temps, l’agence vous fera visiter des appartements ne correspondant pas aux critères que vous aurez précisés au départ. Elles sont rémunérées, dans ces deux pays, au nombre d’appartements visités : vous voici prévenu(e).there is no place like home

4. Ne vous précipitez pas : il se peut que vous trouviez très vite un appartement (ou une maison) qui vous comble. Seulement voilà, enthousiasmé(e) par votre nouvelle vie, vous n’avez pas passé en revue tous les détails (c’est normal et humain). Mais à l’heure d’y vivre, et à l’heure du choc culturel, il vaut mieux que vous vous sentiez bien dans votre « chez vous » à l’étranger. Une isolation trop mince, une route à proximité qui s’avère être embouteillée en permanence donc bruyante, etc, peuvent affecter durement votre moral. Prenez votre temps, vous gagnerez beaucoup de zenitude ensuite, et dans votre expatriation, vous en aurez grand besoin.

5. Enfin, les transports sont extrêmement saturés dans ces deux seconde et troisième plus grandes villes du monde. Les Paulistas – habitants de Sao Paulo – le reconnaissent eux-mêmes que « pour vivre heureux dans cette ville, il faut travailler à distance praticable à pied pour se rendre au bureau ».

 

Si vous sentez que vous avez besoin d’un coup de pouce pour votre expatriation, ou que vous ne trouvez pas l’information que vous rechercher, nous pouvons nous parler une demie heure en séance gratuite. Pour vous inscrire, c’est ici : www.expat2work.com/seance-gratuite/

Vous avez aimez ? Faites-le savoir grâce aux icônes ci-dessus, et partagez cet article à qui pourrait être intéressé et à qui vous voulez du bien !

Melanie Simon Raze
Mélanie est spécialiste de l'accompagnement professionnel des expatriés. Elle l’a été 4 fois en 12 ans, en Europe et en Amérique Latine, ayant endossé les 3 profils de salariée en mobilité internationale, conjointe expatriée, employée en contrat local, elle a 12 ans d’expériences professionnelles dans des groupes internationaux, à des postes de niveaux cadre et manager.
Fondatrice de la structure Expat2work, Coach carrière et en développement personnel, elle accompagne professionnellement les expatriés en Amérique Latine notamment, mais aussi dans d'autres pays, ses conseils pouvant s'y appliquer.
Reconnue pour son dynamisme, son professionnalisme et sa sympathie, elle vous guidera efficacement, jusqu'à l'atteinte de vos objectifs personnels et professionnels sur place.

Comment réussir votre expatriation ?

Rejoignez la communauté
des expats actifs
Restons interconnectés
et unis pour ne pas s'isoler !
  • Facebook
  • Linkedin
  • YouTube
  • Twitter

Accompagnement Expat2work