Ah ? Tu pars au Mexique, mais tu n’as pas peur ?!

Réponse classique de la majorité des personnes à qui j’annonçais que je partais vivre au Mexique !

La réflexion la plus commune a été « Mais tu es folle, tu vas te faire tuer là-bas !!! ».

Et lors de mes séjours France, la plupart me demande « Alors ? Tu ne t’es pas faite agresser là-bas? Tu n’as pas peur ? ».
Expatriation Mexique peur inconnue coaching pro et perso
Avant de partir, je ne savais rien du Mexique. L’expatriation est un changement effrayant. Peur de quoi au juste? J’ai essayé de me renseigner depuis la France, avant mon départ. Le peu d’articles/informations rédigés en français et à jour parlant de la vie au Mexique, à l’époque, donnaient cecic : « Au Mexique, il a y 10 meurtres par jour ! ».

Qu’en est-il, en réalité, et au quotidien, pour des étrangers qui partent vivre au Mexique ?

Et bien, je suis toujours en vie, ai eu quelques mouvements de recul et sensations désagréables mais bien gérées, je ne me suis pas faite harcelée, etc…parce-que j’ai pris les précautions de bon sens, qui sont vite devenues des automatismes. Encore faut-il les connaitre. En voici une petite liste non exhaustive.

Quelques règles de sécurité que « tout expatrié doit suivre au Mexique » :

  • Evitez les transports à certaines dates et certaines heures,
  • Evitez Acapulco, le centre ville du D.F, la frontière américaine,
  • Evitez d’attirer l’œil dans les lieux publics
  • etc.

Côté professionnel, nous, étrangers, sommes repérables aux entrées et sorties de bureau.

  • Restez en groupe, ou, si vous n’avez pas le choix, prenez un taxi. Les plus sûrs sont les taxis de « sitios » – station de taxi. Si vous arrêtez un taxi dans la rue, vérifiez que son identité, la photo du chauffeur, le numéro de plaque soient apposés sous forme de feuille A4 à une des portières du taxi (généralement celle par laquelle vous entrez, passager arrière droit). Une fois ces informations confirmées, vous pouvez rentrer dans le taxi en confiance.
  • Parlez espagnol, à défaut, dites que vous êtes Français(e) au chauffeur de taxi (les Américains sont qualifiés de « Gringos », les Mexicains préfèrent largement les Français),

Au fur et à mesure, ce ne seront plus des contraintes, vous serez « adapté(e) ».

C’est vrai, il y a des meurtres et des blessés par balles, fruit de règlements de compte entre bandes rivales – oui, oui, celles auxquelles vous pensez – qui existent certes, mais sont isolées. Il suffit de savoir où aller, et où ne pas aller !

Par expérience et par mon vécu dans ces pays, je vous confirme qu’il est possible d’avoir une vie personnelle sereine, à Mexico D.F, même en tant qu’étranger(e). Allez au-delà de vos peurs, des étiquettes collées injustement sur ce pays, vous pouvez vous y épanouir, que vous partiez seul(e) ou en famille.


Si ceci vous interpelle, je vous invite à prendre RDV pour une séance gratuite afin que nous puissions échanger sur vos besoins et sur la manière dont je peux vous aider à vous dépasser vos peurs pour pouvoir vous réaliser dans votre expatriation. C’est ICI

Vous avez aimez ? Faites-le savoir grâce aux icônes ci-dessus, et partagez cet article à qui pourrait être intéressé et à qui vous voulez du bien !

Melanie Simon Raze
Mélanie est spécialiste de l'accompagnement professionnel des expatriés. Elle l’a été 4 fois en 12 ans, en Europe et en Amérique Latine, ayant endossé les 3 profils de salariée en mobilité internationale, conjointe expatriée, employée en contrat local, elle a 12 ans d’expériences professionnelles dans des groupes internationaux, à des postes de niveaux cadre et manager.
Fondatrice de la structure Expat2work, Coach carrière et en développement personnel, elle accompagne professionnellement les expatriés en Amérique Latine notamment, mais aussi dans d'autres pays, ses conseils pouvant s'y appliquer.
Reconnue pour son dynamisme, son professionnalisme et sa sympathie, elle vous guidera efficacement, jusqu'à l'atteinte de vos objectifs personnels et professionnels sur place.

5 commentaires

  1. Ehret Sandrine janvier 19, 2014 12:49  

    Je trouve ton explication tout a fait juste j’ai été 2 fois dans ce pays et j’avoue j’en suis tombée amoureuse et la j’en suis rentrée le 13 janvier et déjà une folle envie de retourner je suis plus que d’accord avec ton commentaire.

  2. Cindy décembre 12, 2013 11:52  

    J’aime beaucoup ton questionnement « Peur de quoi au juste ? » Il règne souvent une méfiance vis à vis de ce que l’on ne connait pas. Personnellement, je choisi la confiance 😉 Merci pour ton partage d’expérience.

  3. Christine Lecavalier décembre 12, 2013 5:58  

    Bonnes informations Mélanie. C’est bien connu, un manque d’information engendre de fausses croyances.

  4. Brigitte Maison d Evelyne décembre 12, 2013 4:10  

    Je ne connais pas le Mexique et je ne sais si un jour…mais j’aime beaucoup ce qui est écrit ici, en ramenant le vécu quotidien à une réalité et non à des généralités fantasmées et ampifiées

Comment réussir votre expatriation ?

Rejoignez la communauté
des expats actifs
Restons interconnectés
et unis pour ne pas s'isoler !
  • Facebook
  • Linkedin
  • YouTube
  • Twitter

Accompagnement Expat2work