Halloween et « el dia de los muertos » au Mexique : la fête à la mexicaine !

Les Mexicains préfèrent “rire de la mort” que d’en pleurer : question de culture et de traditions…

dia de los muertos au Mexique Ça ne veut pas dire qu’ils ne sont pas tristes “à en mourir” quand un proche décède. Les Mexicains sont positifs et optimistes de nature, parfois fatalistes. Alors que nous nous apeurons de certaines situations, que nous ne pouvons pas cacher notre tristesse devant un décès, et restons maussades des jours durant, le Mexicain, lui, en rit, voire ironise sur le sujet. Il préfère le sentiment de joie à celui de l’abattement et de l’inquiétude que la mort procure. C’est la manière mexicaine de faire le deuil, pour 99% des cas.

    Ainsi, il sera toujours présent et de soutien réconfortant à un proche si ce dernier fréquente la mort, à un moment donné. Il n’a pas “peur” de lui proposer de sortir et de s’amuser pour exorciser cette mauvaise nouvelle.

      Le 31 octobre : Halloween. Cette soirée-là est l’occasion (encore) de grosses soirées déguisées. Les Mexicains aiment se transformer complètement pour l’occasion. Les magasins de maquillages et déguisements sont nombreux au Mexique et … gigantesques. Les Mexicains jouent le jeu ce soir là, jusqu’à devenir méconnaissables, pour la plupart. Pas pour se faire concurrence, mais simplement pour faire la Fête, avec un grand F, faire plaisir à celui qui l’a organisée, aux autres convives, et finalement, tout simplement pour s’amuser ! halloween et deguisements au Mexique expatriation culture mexicaine
      Le 1er novembre : jour des morts ou encore « El día de los Muertos ». Alors que les Français donnent une image “triste” de recueillement, ornant les tombes de chrysanthèmes, s’habillant de vêtements sombres, le recueillement des Mexicains est beaucoup plus joyeux et fait honneur au nom que porte ce jour : c’est donc la fête ! Les morts ont bien le droit de s’amuser un peu ! Les décorations, les déguisements les plus ingénieux, et les audaces aussi (cf plus bas) remplissent les cimetières. C’est pourquoi, même si vous êtes étranger, et que vous jugez n’avoir rien à faire dans un cimetière mexicain ce jour là, je vous conseille de vous y rendre quand-même ! Par curiosité, vous ne serez pas déçu(e) ! Si vous pouvez y aller avec des amis mexicains, c’est encore mieux ! Ils apportent tout ce qui faisait plaisir au défunt, quand il était en vie (bien sûr) : boissons, nourriture, groupe de Mariachis, fleurs, danseurs(ses), des personnes particulières, etc. Vous n’imaginez pas ce que vous allez voir. Ces présents peuvent aller de la bouteille de Mezcal, à la prostituée, en passant par le cigare. Je vous choque ? C’est normal, préparez-vous à être choqué(e).Día de los muertos en México, dia de alegria en las tumbas Anedocte personnelle : un jour, vivant au Mexique, je suis allée dans un cimetière à México, en ce jour. J’y vois une veille dame, en compagnie de deux prostituées !!! C’est elle qui me l’a dit quand nous avons discuté des raisons de la présence de ces deux femmes avec elle, dans ce cimetière. “C’est mon mari, là, il aimait les femmes aux formes généreuses” (comme tous les Mexicains d’ailleurs ;-)). Quelle bonne dame, amener des femmes court-vêtues sur la tombe de son défunt mari. De quoi choquer plus d’un étranger ! J’adore ce décalage qui m’amuse tellement !
      Alors, prêt(e) à vous déguiser ? A jouer le jeu de la tradition mexicaine pour la célébration des êtres chers perdus trop rapidement ? Préparez-vous pour ces 2 jours de fête au Mexique ! Joyeux Halloween, 1er novembre et jour des Saints (le 2 est férié) à tous !

    Vous avez aimez ? Faites-le savoir grâce aux icônes ci-dessus, et partagez cet article à qui pourrait être intéressé et à qui vous voulez du bien !

    Melanie Simon Raze
    Mélanie est spécialiste de l'accompagnement professionnel des expatriés. Elle l’a été 4 fois en 12 ans, en Europe et en Amérique Latine, ayant endossé les 3 profils de salariée en mobilité internationale, conjointe expatriée, employée en contrat local, elle a 12 ans d’expériences professionnelles dans des groupes internationaux, à des postes de niveaux cadre et manager.
    Fondatrice de la structure Expat2work, Coach carrière et en développement personnel, elle accompagne professionnellement les expatriés en Amérique Latine notamment, mais aussi dans d'autres pays, ses conseils pouvant s'y appliquer.
    Reconnue pour son dynamisme, son professionnalisme et sa sympathie, elle vous guidera efficacement, jusqu'à l'atteinte de vos objectifs personnels et professionnels sur place.

Comment réussir votre expatriation ?

Rejoignez la communauté
des expats actifs
Restons interconnectés
et unis pour ne pas s'isoler !
  • Facebook
  • Linkedin
  • YouTube
  • Twitter

Accompagnement Expat2work