Infos gratuites : LE moyen pour faire capoter votre expatriation

Expatriation et stratégie pour la réussir

« Une expatriation réussie ne relève pas d’un coup de baguette magique » source : Mieux vivre votre Argent, de juillet/août 2015). Ni de miracle ! Même si, en Amérique Latine, que nous pensons « assez proche » de notre culture française (je me suis personnellement pris une claque, à mon arrivée au Mexique, à cause de cette croyance de proximité des cultures et donc je pensais pourvoir m’y adapter d’emblée), entre autres. Partir y vivre nécessite de se préparer des mois voire des années à l’avance (si on veut y vivre heureux bien sûr ;-)).

Savoir quelles sont les règles de résidence et d’accès à l’emploi, connaitre le régime fiscal et le régime social du pays, anticiper ses besoin sur place, maitriser le régime de scolarisation des enfants, savoir comment se loger, à quel prix, se renseigner sur le système bancaire, etc, doivent donc être des informations FIABLES pour ne pas aller au casse-pipe !

1 – Les deux stratégies souvent envisagées pour préparer son expatriation

    Donc, dans un premier temps, vous allez vouloir/devoir débroussailler le chemin. Alors, vous vous dites peut-être, soit :
    – facile, je vais chercher sur internet et j’obtiendrai toute l’information (inconsciemment, mine de rien, vous pensez : information « gratuite »).
    – ça fait trop longtemps que j’attends cela, j’y vais et je verrai sur place !
    se décider à partir ou pas en expatriation devant autant d'information
    Ces stratégies sont testées par tous les futurs expatriés. Elles sont celles vers lesquelles je me suis tournée aussi à mes débuts. Et justement, parce-que je les ai expérimentées, j’aimerais vous mettre en garde. En effet, elles m’ont toutes deux conduite à me casser les dents sur le sol latino-américain, et pas seulement dans ma première expatriation, aussi pour la seconde ! Dans la suite de cet article, je vous parle de la première stratégique qui consiste à faire confiance aux informations trouvées sur Internet. La seconde stratégie, ci-dessus citée, fera l’objet d’un autre article. Je vais donc vous partager quelques raisons pour lesquelles, les informations que vous trouvez sur Internet pour votre expatriation peuvent saboter complètement votre expérience en Amérique Latine. Celle-ci s’étend sur plusieurs années, ce qui est long, donc elle aura forcément un impact sur votre vie en général et à long terme. C’est aussi pour cela qu’il me tient à coeur que vous ne tombiez pas dans ce piège de la « facilité et de la gratuité » permises par la toile aujourd’hui. Je ne veux pas que votre expatriation vire à l’échec à cause de cela !

    Avant d’aller plus loin, si vous recherchez la précision dans les informations recueillies ou pour connaitre la véracité de ce que vous avez trouvé sur Internet pour votre future vie d’expatrié(e), rencontrons-nous d’ores et déjà pour en parler : contactez-moi ICI.

    2 – Internet peut saboter la réussite de votre expatriation !

      Pour mon départ au Mexique, j’ai cherché à me préparer du mieux possible car je voulais absolument pouvoir décrocher un poste dans les premiers mois de ma vie sur place. L’information était abondante sur Internet bien sûr, mais l’information précise était rare. La seule trouvée : « 10 meurtres par jour ». Ce qui ne m’avançait à rien pour mon objectif final ! De plus, une fois sur place, ces infos se sont avérées fausses ! Par exemple, les problèmes de sécurité dont nous entendons si souvent parler, au Mexique (certes encore plus cette année avec l’affaire des étudiants assassinés), peuvent empêcher le départ, pour celui / celle qui croit à ces dires. Et pourtant même en tant que femme, je sortais souvent seule le soir pour retrouver mes amis Mexicains : il ne m’est rien arrivé, jamais. Les expatriées femmes que j’accompagne actuellement au Mexique n’ont pas ce genre de problèmes non plus.
      Et pourtant, si j’avais cru ce que je trouvais sur Internet, je ne serais jamais partie pour vivre au Mexique. Je serais passée à côté d’une très belle et enrichissante expérience que je valorise aujourd’hui de manière très satisfaisante !

    Trop d'informations gratuites sabotent votre bien être à l'étranger

      Pour mon départ au Brésil, j’étais échaudée par l’expérience précédente (qui m’a d’ailleurs amenée à créer Expat2work), alors je me suis « mieux » renseignée, tout du moins, le croyais-je ! En effet, sur Internet encore, j’ai pu trouver des émissions télévisées qui relataient la vie de Français à São Paulo (youpi, enfin de la précision, pensais-je alors !). En plus de toutes ces informations, nombreuses, sur la vie au Brésil, j’ai téléchargé, toujours gratuitement, un rapport statistique d’un organisme mondialement reconnu pour diffuser des chiffres « officiels et donc fiables » sur le niveau de vie dans plusieurs villes du monde. Bingo, Sao Paulo en faisait partie et ledit document était suffisamment récent pour que je puisse l’exploiter. L’exercice consistait donc, pour moi, à budgéter notre vie dans cette ville. Car j’avais lu aussi, que la vie était très chère au Brésil. « Chère » ok, mais chère comment (encore le côté imprécis de l’info fournie par Internet) ? Alors j’ai calculé la différence entre cette nouvelle expatriation de mon conjoint avec l’option de rapatrier avec, pour moi, la reprise de mon travail en France, donc un salaire supplémentaire, sachant que nous avions un enfant à charge dorénavant. J’ai tout passé en revue, pour savoir quelle solution serait la meilleure pour nous. Et finalement mon calcul nous a donné un équilibre. Nous ne perdions pas d’argent à accepter cette expatriation au Brésil mais n’en gagnions pas non plus. Alors, le poids de la découverte d’une autre culture, d’apprendre une autre langue encore, étant le plus important pour nous, nous avons signé pour l’expat !
      Qu’en est-il en réalité ? Malgré les avantages d’expatriés que nous avons, mes calculs sont complètement erronés. Je me demande encore comment cet organisme recense le coût de la vie ?!!! Par rapport à mon calcul, nous sommes en déficit.
      De même, j’avais beaucoup lu, sur des blogs destinés à l’expatriation au Brésil, que si les Brésiliens sont adorables, « ils ressemblent aux Américains, ne se liant pas d’amitiés avec les étrangers ». Ceci m’a beaucoup affectée et fait hésiter car, personnellement, lorsque je décide de vivre dans un pays étranger, je pars dans le but de m’intégrer ! Et pour cela, y’a pas, il faut se lier d’amitiés avec les locaux. Si je m’en étais tenue à ce que j’avais appris sur Internet, information, qui pourtant me paraissait fiable, je ne serais jamais partie pour le Brésil. Là encore, ma réalité est bien à l’opposé de tout ce que j’ai appris sur Internet : je me suis intégrée en un mois à peine. J’ai des groupes d’amis divers, et tous, Brésiliens (pour ma plus grande fierté du reste ;-)). Si j’avais pris pour argent comptant ces préjugés sortis du net, je n’aurais pas fait l’effort d´aller vers les Brésiliens…quel gâchis !

    3 – Donner du crédit à ces informations gratuites = échec de votre expatriation

      Dans les deux cas, l’information obtenue était :
      – certes gratuite, mais :
      – inexacte,
      – non fiable donc,
      – pire : fausse,
      – pas assez précise,
      – et en plus, assez rare car je formulais mes questions précisément.
      Moralité :
    • nous sommes tous uniques et avec des besoins et des exigences uniques. Les informations que vous récoltez sur Internet sont biaisées par le simple fait que celui qui les a postées n’est pas vous, a une vision de le vie à l’étranger différente de la vôtre, des attentes différentes, des capacités et des limites différentes. Naturellement, et c’est légitime, vous tentez de prendre ce qui « marche » ou « a marché » chez les autres dans ce pays là et vous voyez si ça marche aussi pour vous. Et après plusieurs mois de perdu et autant d´énergie gaspillée, vous vous rendez compte que, non, pour vous, ça ne s’applique pas.
    • La généralité, l’interprétation des informations que vous obtenez sur Internet, peuvent non seulement vous pousser à prendre la mauvaise décision pour votre expatriation (« je ne pars pas, c’est trop dangereux »), mais aussi vous amener à de nombreuses désillusions une fois sur place (« j’ai lu que tout était facile, et pourtant je ne trouve pas de travail sur place !).
    • L’information gratuite, en plus de vous faire perdre de l’énergie et du temps vous conduira, comme moi, à des doutes, des certitudes, des croyances infondées et pernicieuses. Je vous parle en connaissance de cause : j’ai été, moi-même, bien déboussolée et ai beaucoup souffert à cause de ces derniers.

    Alors si vous estimez que vous avez besoin de plus de précisions, pour préparer votre expatriation et de recul pour savoir exactement comment combler vos besoins sur place, ou ceux de votre famille, n’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels en la matière (comme Expat2work par exemple ;-)).

    Le temps n’est-il pas la ressource la plus précieuse dont nous n’aurons jamais assez dans une vie ? Décidez d’optimiser votre temps + votre énergie + d’éviter les frustrations et les questionnements inutiles : ça, ça n’a pas de prix ! Un exemple de comment vous pouvez être guidé(e) de A à Z de manière personnalisée, ICI !

    Vous avez aimez ? Faites-le savoir grâce aux icônes ci-dessus, et partagez cet article à qui pourrait être intéressé et à qui vous voulez du bien !

    Melanie Simon Raze
    Mélanie est spécialiste de l'accompagnement professionnel des expatriés. Elle l’a été 4 fois en 12 ans, en Europe et en Amérique Latine, ayant endossé les 3 profils de salariée en mobilité internationale, conjointe expatriée, employée en contrat local, elle a 12 ans d’expériences professionnelles dans des groupes internationaux, à des postes de niveaux cadre et manager.
    Fondatrice de la structure Expat2work, Coach carrière et en développement personnel, elle accompagne professionnellement les expatriés en Amérique Latine notamment, mais aussi dans d'autres pays, ses conseils pouvant s'y appliquer.
    Reconnue pour son dynamisme, son professionnalisme et sa sympathie, elle vous guidera efficacement, jusqu'à l'atteinte de vos objectifs personnels et professionnels sur place.

Comment réussir votre expatriation ?

Rejoignez la communauté
des expats actifs
Restons interconnectés
et unis pour ne pas s'isoler !
  • Facebook
  • Linkedin
  • YouTube
  • Twitter

Accompagnement Expat2work