Le marché caché de l’emploi

marche-cache-pour-trouver-un-poste-u-mexique-au-bresil

En atterrissant dans un pays étranger, en l’occurence le Mexique, pour la première fois, et en y cherchant du travail, je croyais que je pourrais trouver un poste par la « procédure classique », ie. en envoyant des candidatures à des offres d’emploi publiées dans les médias. Le côté naïf de la démarche n’était pas de croire que c’est de cette façon que je serais employée (car je l’ai été par ce biais aussi), mais plutôt de croire que tous les postes à pourvoir y étaient !!!

Le marché caché de l’emploi

En réalité, la majorité des emplois offerts ne sont jamais annoncés. Ils sont « cachés » dans les entreprises même, dans la tête des professionnels, dans celle de mes relations (oui, j’ai dit « mes ») personnelles et professionnelles, celle des futures connaissances professionnelles que j’allais me créer au Mexique, puis ensuite au Brésil, etc. Il s’agit de savoir ouvrir soi-même les portes du marché caché de l’emploi, d’autant plus à l’étranger.
C’est pour cela que Expat2work existe, ça permet à ceux qui n’ont pas le temps d’intégrer directement le marché caché de leur pays d’expatriation.
Bref, revenons-en à notre marché caché, focus Brésil et Mexique (où 90% des embauches passent par lui).

Pourquoi y a-t-il un marché caché de l’emploi ?

Tout simplement parce-qu’il est plus facile, pour un employeur, d’embaucher une personne qui lui est recommandée.
C’est moins risqué de recruter une connaissance de connaissance voire ami, ou collègue apprécié, en qui il a confiance. A contrario, embaucher un parfait inconnu, sans pouvoir s’assurer que ses compétences, sa motivation au travail, sont réelles, est un pari très osé, qui pourrait lui « coûter cher ».
Autre raison : lui éviter tout le processus de publication d’offres d’emploi, lecture des CV reçus et rencontres de candidats en entretiens pour, au final, donner sa chance à un(e) inconnu(e).

C’est comme tout investissement finalement. Si un ami, une connaissance a déjà acheté et utilisé un produit dont vous rêvez, et avez besoin rapidement, qu’elle vous en fait les éloges, vous ne vous embêterez pas à fouiller sur les forums pour savoir si un autre serait meilleur : vous achèterez celui là sans hésiter, non ?
Dans l’Humain, c’est pareil !

Comment s’y prendre alors pour trouver un job ?

La procédure classique que j’évoquais plus haut fonctionne toujours au Mexique et au Brésil : elle demande du temps et de l’énergie, et de bien savoir s’y prendre pour se démarquer des locaux, faire ses preuves ou plutôt convaincre les recruteurs (cf les conseils et astuces données dans ce forfait). J’ai ainsi trouvé un poste publié dans les bourses d’emplois en 12 mois.
Or, quand j’ai réussi à intégrer le marché caché mexicain (puis brésilien par la suite, où ça a été plus vite, vu que j’avais déjà beaucoup de connaissances et travaillé en amont de mon expatriation au Brésil), j’étais assurée d’avoir une proposition ferme de poste à plus court terme, disons 6 mois maximum. Et ce fut le cas !
Tout passe par la confiance que les professionnels mexicains / brésiliens vous octroient d’emblée quand vous êtes recommandé(e). Certes, c’est aussi du travail, qui demande du temps et de l’investissement, mais son résultat est sûr 🙂

Intégrer le marché caché de l’emploi n’est pas tout pour trouver un poste, il vous faudra attirer la confiance des professionnels et futurs-employeurs. A vous de jouer… euh, travailler 😉

Vous avez aimez ? Faites-le savoir grâce aux icônes ci-dessus, et partagez cet article à qui pourrait être intéressé et à qui vous voulez du bien !

Melanie Simon Raze
Mélanie est spécialiste de l'accompagnement professionnel des expatriés. Elle l’a été 4 fois en 12 ans, en Europe et en Amérique Latine, ayant endossé les 3 profils de salariée en mobilité internationale, conjointe expatriée, employée en contrat local, elle a 12 ans d’expériences professionnelles dans des groupes internationaux, à des postes de niveaux cadre et manager.
Fondatrice de la structure Expat2work, Coach carrière et en développement personnel, elle accompagne professionnellement les expatriés en Amérique Latine notamment, mais aussi dans d'autres pays, ses conseils pouvant s'y appliquer.
Reconnue pour son dynamisme, son professionnalisme et sa sympathie, elle vous guidera efficacement, jusqu'à l'atteinte de vos objectifs personnels et professionnels sur place.

Laisser un commentaire

Comment réussir votre expatriation ?

Rejoignez la communauté
des expats actifs
Restons interconnectés
et unis pour ne pas s'isoler !
  • Facebook
  • Linkedin
  • YouTube
  • Twitter

Accompagnement Expat2work