Entretien d’embauche au Mexique et au Brésil

questions des recruteurs au Brésil et au Mexique

Si vous recherchez un emploi au Brésil ou au Mexique, vous devez en passer par la case « entretiens d’embauche ». Etape ô combien difficile, surtout quand ça fait des années qu’on n’a pas eu en mener. Je sais ce que c’est, quand il faut s’y remettre et RE-faire ses preuves en quelques réponses, la pression monte vite.

1. Préparation

En plus, en étant étranger dans le pays, il y a la barrière de la langue avec la crainte de ne pas comprendre la question, de ne pas se faire comprendre dans sa réponse. Cela s’ajoute aux questions pièges qui peuvent tomber, etc, etc. Un maitre mot pour se sortir de cette situation : se préparer. Finalement, c’est comme tout : préparer le terrain facilite bien des situations à priori périlleuses 😉

2. Exemple concret :

Pour vous aider, voici une question fréquente des recruteurs au Mexique et au Brésil : « Quelle est la pire situation que tu aies jamais eue à affronter au travail ? » :
Ne pas réagir comme je le fais sur la photo ci-dessus, à souffler pour faire disparaitre la difficulté à répondre ;-), l’air de dire « tiens, je n’y avais pas pensé à celle-là », mais au contraire, garder son calme et expliquer simplement le problème qui s’est présenté à un moment donné dans le cadre du travail, quel que soit le pays où il a eu lieu.
Surtout, mentionner la solution que tu as mise en place pour le résoudre ! En effet, en posant cette question, le recruteur veut évaluer ta capacité à te sortir d’une potentielle impasse que tu aurais à gérer à ton poste, avec ton équipe de travail.

3. Qui peut le plus peut le moins (et réciproquement !)

Autre conseil pour répondre à ce genre de question : ne tourne pas en rond, fais des phrases simples et concises pour éviter les erreurs de langue et perdre ton interlocuteur dans un discours trop long !

Te voilà avec un doute en moins pour passer des entretiens d’embauche avec succès en Amérique Latine, à l’étranger donc ou même au retour d’expatriation. En effet, cette question pourrait bien être posée en France aussi !

Bonne chance / Suerte / Sorte !!!

Vous avez aimez ? Faites-le savoir grâce aux icônes ci-dessus, et partagez cet article à qui pourrait être intéressé et à qui vous voulez du bien !

Melanie Simon Raze
Mélanie est spécialiste de l'accompagnement professionnel des expatriés. Elle l’a été 4 fois en 12 ans, en Europe et en Amérique Latine, ayant endossé les 3 profils de salariée en mobilité internationale, conjointe expatriée, employée en contrat local, elle a 12 ans d’expériences professionnelles dans des groupes internationaux, à des postes de niveaux cadre et manager.
Fondatrice de la structure Expat2work, Coach carrière et en développement personnel, elle accompagne professionnellement les expatriés en Amérique Latine notamment, mais aussi dans d'autres pays, ses conseils pouvant s'y appliquer.
Reconnue pour son dynamisme, son professionnalisme et sa sympathie, elle vous guidera efficacement, jusqu'à l'atteinte de vos objectifs personnels et professionnels sur place.

Laisser un commentaire

Comment réussir votre expatriation ?

Rejoignez la communauté
des expats actifs
Restons interconnectés
et unis pour ne pas s'isoler !
  • Facebook
  • Linkedin
  • YouTube
  • Twitter

Accompagnement Expat2work