Savoir s’intégrer est essentiel pour réussir son expatriation

Le Jackpot de l’intégration à son pays d’accueil

S’intégrer, c’est se donner les moyens de rester actif(ve), de faire de belles rencontres, exercer une activité dans son domaine, trouver un emploi au Mexique, travailler au Brésil. En m’intégrant, je comprends la langue du pays bien sûr mais surtout j’en comprends la communication non verbale, l’humour, le savoir-vivre et le savoir-être locaux, la culture et, donc, ce que les autres (les locaux), mes collègues attendent de moi. Tous ces éléments combinés font que je me sens être la bienvenue ici, où je suis pourtant étrangère.

Si vous accompagnez votre conjoint(e) expatrié(e), de votre intégration dépend celle de votre conjoint(e) et donc de ses performances au travail, à l’étranger.

Combien de fois, ai-je entendu que « le Mexique est dangereux », que « j’allais m’y faire tuer », etc ?
reaction aux locaux quand on arrive en expatriation au Mexique Bresil
En m’intégrant, j’ai su comment me comporter pour rester en toutes circonstances en sécurité. Je peux aller danser la salsa seule (sans être accompagnée de mon conjoint), et rentrer en bus à la maison après 23h. Et toujours, je suis accueillie les bras ouverts, attendue même.
Au Brésil, il paraît que les « Brésiliens n’invitent pas chez eux ni ne rappellent après une conversation pendant laquelle on se sent comme rentré(e) dans le cercle d’amis proche ». Probablement… Pour ma part, je suis invitée à l’anniversaire de l’enfant d’un couple d’amis brésiliens, connus après mon arrivée, pour le réveillon de Noël chez un collègue, à un mariage d’amis brésiliens un an après mon arrivée. Je les vois régulièrement aussi. Mes voisins, purs Brésiliens, m’ont invitée au bout de 3 mois. Etc.

Ma vie sociale au Brésil est riche et me satisfait au plus haut point, faisant tomber le premier argument !
Dans les deux pays, j’ai des alliances professionnelles avec les locaux.
Pourquoi cela se passe pour moi ? Je sais m’intégrer…

Savoir s’intégrer, utile à l’étranger et au retour

Bien entendu, sur place, savoir s’intégrer est utile pour les raisons évoquées ci-avant. Mais ne perdons pas de vue que cette capacité à s’intégrer est un bénéfice considérable pour le retour dans son pays d’origine. Notre pays, depuis le moment où nous l’avons quitté, pour partir en expatriation, a changé. Dans son mode de fonctionnement en général. Et comme nous avons su nous adapter à une autre culture (voire plusieurs autres) avant, nous aurons plus de facilités à nous ré-adapater, chez nous !

Plus facile à dire qu’à faire ?

Point de départ : l’envie

Personne ne peut vous forcer à vous intégrer, si vous n’en avez pas envie. Si vous lisez ceci et que vous êtes déjà à l’étranger, je parie que vous désirez vous adapter aux gens qui vous accueillent. Je me trompe ? Alors, vous êtes très bien parti(e) !

Comment ?

En n’essayant pas de tout chambouler en arrivant. Garder en tête que je suis l’étranger qui doit m’adapter et non pas adapter les autres à moi !
En se confrontant à la culture d’accueil avec la bonne démarche, ce qui requiert de la connaître déjà, car au Mexique, plus qu’ailleurs, une faute culturelle est souvent irréversible.
Si vous n’avez pas assez de temps et que vous voulez accélérer votre intégration, je peux vous aider. Jetez un oeil ICI

BELLE RÉUSSITE DE VOTRE EXPATRIATION EN AMÉRIQUE LATINE !

Pour ne rien manquer de l’actualité des expatriés en Amérique Latine, abonnez-vous aux billets Expat2work. Vous recevrez gratuitement une stratégie pour vous sentir bien dans vos baskets d’expatriés dans cette région du monde.

INSCRIVEZ-VOUS POUR RECEVOIR L'EBOOK GRATUIT

Votre prénom *

Votre nom *

Pays d'expatriation actuel ou futur : *

Votre email *

Vous avez aimez ? Faites-le savoir grâce aux icônes ci-dessus, et partagez cet article à qui pourrait être intéressé et à qui vous voulez du bien !

Melanie Simon Raze
Mélanie est spécialiste de l'accompagnement professionnel des expatriés. Elle l’a été 4 fois en 12 ans, en Europe et en Amérique Latine, ayant endossé les 3 profils de salariée en mobilité internationale, conjointe expatriée, employée en contrat local, elle a 12 ans d’expériences professionnelles dans des groupes internationaux, à des postes de niveaux cadre et manager.
Fondatrice de la structure Expat2work, Coach carrière et en développement personnel, elle accompagne professionnellement les expatriés en Amérique Latine notamment, mais aussi dans d'autres pays, ses conseils pouvant s'y appliquer.
Reconnue pour son dynamisme, son professionnalisme et sa sympathie, elle vous guidera efficacement, jusqu'à l'atteinte de vos objectifs personnels et professionnels sur place.

Comment réussir votre expatriation ?

Rejoignez la communauté
des expats actifs
Restons interconnectés
et unis pour ne pas s'isoler !
  • Facebook
  • Linkedin
  • YouTube
  • Twitter

Accompagnement Expat2work