« Como México, no hay 2 » : « Comme México, il n’y en a pas 2 ! »

Et oui, comme le Mexique, il n’y a pas deux pays !

    Ou tu l’aimes ou tu le détestes. Mais l’avantage est que tu peux ne pas t’y sentir bien – au début – et finir, avec le temps (salvateur), par l’adorer et y être attaché(e) pour bien longtemps.
    C’est mon cas. Premières vacances prises en tant que « conjointe de », au Mexique : retour en France, chez moi. Je ne voulais pas retourner au Mexique : à ce moment là, je me suis dit « rho là là, pas envie d’y retourner du tout, et si je restais ici ?! ». Dans ma tête, là-bas signifiait : « Rien est possible, tout est compliqué. Je n’arrive pas à me faire comprendre, etc. »
    Et, finalement, la roue a tourné. Grâce à la compréhension de la culture qui m’accueille, je me suis adaptée et intégrée. Mon « nouveau chez-moi » craint et repoussé hier, est maintenant mon « chez-moi » tout court. J’y ai fait une partie de ma vie, importante puisque j’y suis devenue mère, y ai continué ma carrière comme manager international, y ai initié mon entreprise et ce que deviendra Expat2work.

Les Mexicains sont mes amis, et pour certains, même, ma famille.

Ils me suivent dans mes aventures d’expatriée (depuis mon départ du Mexique). Ils viennent me voir, là où je me trouve. M’accueillent comme une des leurs, toujours : je suis toujours la bienvenue « chez moi ». Vous connaissez certainement « mi casa es tu casa ». C´est véridique et authentique au Mexique. Ce sentiment de se sentir la bienvenue, ailleurs, est tellement appréciable, surtout pour une globetrotteuse comme moi !
Je vous rassure, je ne suis pas maso; pour ceux qui se diraient qu’il est impossible de changer de sentiment comme cela. Et bien, je ne suis pas lunatique non plus. Je me suis offerte l’opportunité de grandir. C’est tout et c’est l’essentiel ! La preuve, je suis plus épanouie que jamais !

Savoir s’adapter, se faire accepter et donc savoir s’intégrer : c’est LA clé de la réussite d’une expatriation, à mon sens.

Vous n’êtes bien sûr pas obligé(e) de partager cet avis. Je veux juste dire que ce n’est que en me sentant bien dans ce pays que j’ai réussi à m’y épanouir, non seulement personnellement mais professionnellement. Une fois que cette expatriation a pris tout son sens, je l’ai acceptée ! Ce fut long, mais ça valait le coup. Aujourd’hui, je sais ce que j’aurais du faire et mon intention est de vous livrer ceci, adapté à vos besoins à vous, pour vous faciliter la tâche. Ca peut Être tellement moins « douloureux » moralement
    Dans tous les cas, une expatriation au Mexique, ça vous change un homme (et une femme aussi !) « México, quand tu nous tiens… »

Vous avez aimez ? Faites-le savoir grâce aux icônes ci-dessus, et partagez cet article à qui pourrait être intéressé et à qui vous voulez du bien !

Melanie Simon Raze
Mélanie est spécialiste de l'accompagnement professionnel des expatriés. Elle l’a été 4 fois en 12 ans, en Europe et en Amérique Latine, ayant endossé les 3 profils de salariée en mobilité internationale, conjointe expatriée, employée en contrat local, elle a 12 ans d’expériences professionnelles dans des groupes internationaux, à des postes de niveaux cadre et manager.
Fondatrice de la structure Expat2work, Coach carrière et en développement personnel, elle accompagne professionnellement les expatriés en Amérique Latine notamment, mais aussi dans d'autres pays, ses conseils pouvant s'y appliquer.
Reconnue pour son dynamisme, son professionnalisme et sa sympathie, elle vous guidera efficacement, jusqu'à l'atteinte de vos objectifs personnels et professionnels sur place.

Comment réussir votre expatriation ?

Rejoignez la communauté
des expats actifs
Restons interconnectés
et unis pour ne pas s'isoler !
  • Facebook
  • Linkedin
  • YouTube
  • Twitter

Accompagnement Expat2work